Entreprises L’opportunité de l’apprentissage

L’opportunité de l’apprentissage pour votre entreprise

L’apprentissage, nombre d’avantages pour votre entreprise

Pour les entreprises, embaucher en contrat d’alternance c’est avant tout une chance mutuelle d’apprendre un métier à son jeune salarié tout en l’intégrant à la vie et la culture de sa société.
Un investissement
dans la perspective d’une embauche efficace à terme et motivante pour les équipes en place, avec un jeune collaborateur rapidement opérationnel.
Le cadre dans lequel ce contrat « gagnant-gagnant » est signé est favorisé par des avantages fiscaux et financiers.

L’absence d’expérience et la jeunesse sont aussi des atouts.

Le jeune découvre l’environnement professionnel sans point de comparaison, habitudes préétablies ou a priori.
Par cette découverte sans expérience, le jeune est souple et prêt à s’approprier progressivement les savoir-faire, méthodes, valeurs et culture de l’entreprise et à s’y intégrer pleinement.

Afin de vous permettre d’apprécier si le jeune embauché répond à vos attentes avant de poursuivre l’aventure, une période d’essai de 2 mois est prévue par la loi.

Les dirigeants ont aussi l’occasion d’anticiper et préparer l’avenir et la reprise de leur activité : l’intégration progressive du salarié depuis ses plus jeunes années procure une connaissance mutuelle et une transmission de pratiques et savoir-faire pouvant aboutir à une très grande confiance et à la transmission de l’entreprise.

De jeunes repreneurs de leur entreprise de réparation témoignent. Découvrir

  • Par la nature même de l’apprentissage, la rémunération du jeune apprenti est différente de celle d’un salarié « classique ».

En contrepartie de sa formation progressive l’apprenti touche une rémunération réduite calculée en pourcentage du Smic, et évolutive en fonction de son âge et de l’année de formation suivie.

Par exemple, un jeune de 16 ans en CAP présent une semaine sur deux dans votre entreprise sera payé 25 % du SMIC. La 2ème année, à 17 ans, vous le paierez 37% du SMIC.
Un jeune apprenti sera payé au maximum 78 % du SMIC en 3ème année d’études à partir de 21 ans.

Un coût parfois plus facilement absorbable par l’entreprise.

Voir le tableau complet de rémunération de l’apprentissage.

L’État a mis en place des dispositifs financiers favorables à l’accueil d’un jeune salarié en apprentissage :

  • Exonération totale ou partielle des cotisations sociales selon l’effectif de l’entreprise (+ ou – 11 salariés)
  • Une indemnité versée par la Région d’un montant minimum de 1000€
  • Un crédit d’impôt de 1600€ par apprenti, ou 2200€ dans certains cas
  • Des aides supplémentaires si le jeune est en en situation de handicap.
Les entreprises souhaitant accueillir un jeune dans le cadre de l’apprentissage peuvent profiter d’un accompagnement par le CFA.

En effet, le lien assuré par le développeur de l’apprentissage permet aux entreprises d’obtenir informations, conseils et aides aux différentes étapes de la démarche d’apprentissage.

Le développeur rencontre au moins une fois chaque entreprise et plus si besoin est.

Ce soutien va donc du recrutement du jeune à l’aspect pédagogique et administratif du contrat d’apprentissage.

Une écoute des entreprises accueillant les jeunes, pour un contrat réussi.

Embaucher un apprenti, conditions et marche à suivre

Toute entreprise du secteur privé ou public peut embaucher un apprenti si l’employeur assure prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage.

Le contrat peut être conclu pour une durée déterminée ou indeterminée.

Le jeune doit être suivi par un maître d’apprentissage, le chef d’entreprise, l’un de ses salariés ou plusieurs d’entre eux avec un « référent » désigné.

Au plus tard dans les cinq jours suivant la conclusion du contrat d’apprentissage, l’employeur envoie le contrat d’apprentissage signé par l’apprenti et lui-même, et visé par le CFA, à la chambre consulaire dont il dépend.

En tant que salarié à part entière le jeune apprenti est soumis aux mêmes lois, règlements et convention collective que les autres salariés. S’il a moins de 18 ans, son temps de travail ne peut dépasser un nombre d’heures quotidien et consécutives fixé légalement.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur l’apprentissage, conditions et avantages liés.
N’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou mail.

L’alliance d’un cadre financier favorable et de la qualité de l’enseignement, de l’encadrement des jeunes et de l’accompagnement de votre mission nous permet de constater que + 3,5 % d’entreprises par an en moyenne depuis 9 ans, sont intéressées par le recrutement de nos jeunes en apprentissage.

Le CFA de la FFC ce sont 95 % de réussite tous diplômes confondus en 2014, 100% pour la section carrosserie.

 Découvrir tous nos chiffres clés.


 Vous souhaitez recruter un apprenti ? Contactez nous par téléphone, ou grâce à notre formulaire de contact en indiquant en objet « recrutement apprenti ».